Des bleus et un blanc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Lun 2 Aoû - 13:02

Laurent Blanc : "La révolution, c'est gagner"

LEMONDE.FR | 28.07.10 | 12h36 • Mis à jour le 28.07.10 | 15h50

Laurent Blanc attend de l'équipe de France un état d'esprit sans faille.
AFP/PIERRE ANDRIEU
Laurent Blanc attend de l'équipe de France un état d'esprit sans faille.

En livrant deux longs entretiens à L'Équipe et au Parisien, Laurent Blanc trace les contours de ce que sera l'équipe de France sous sa direction. Fidèle à l'image du joueur et de l'entraîneur qu'il fut, le nouveau sélectionneur semble déterminé à appliquer sa méthode, "si je n'arrive pas à être autoritaire avec le groupe que j'ai choisi [...] je m'en vais", une ligne de conduite bien éloignée de celle qui a dicté le parcours des Bleus depuis 2004.

A travers ses deux premières interviews, Laurent Blanc balaie l'ensemble des sujets. Les affaires, de grève et de mœurs, les valeurs qui vont s'appliquer à la sélection et le jeu, enfin le jeu.

"RIBÉRY ET BENZEMA SERONT, JE L'ESPÈRE, DES ÉLÉMENTS IMPORTANTS DE L'ÉQUIPE DE FRANCE"

En rupture par rapport aux discours du "citoyen" Duchaussoy et de ses ministres de tutelle, le nouveau sélectionneur se donnera la liberté de convoquer les deux joueurs mis en examen dans l'affaire Zahia. En décidant de se placer uniquement sur le terrain de la performance sportive, Blanc définit son périmètre d'action. "Il s'agit de faits privés. Faisons attention à ne pas prendre de décisions radicales. La procédure peut durer six mois, un an." Si la décision peut surprendre les observateurs qui attendaient une sévère reprise en main, elle colle parfaitement à la ligne de conduite édictée dès sa première conférence de presse : "Je ne serai pas le Père Fouettard."

Dans les colonnes du Parisien se glisse pourtant une phrase lourde de sens concernant la star du Bayern Munich. A la question de savoir si le comportement de Franck Ribéry peut nuire à son avenir en équipe de France, le sélectionneur répond : "Je dirais même à sa carrière tout court. S'il a la volonté de changer les choses, on l'aidera." Et d'ajouter, cinglant : " Est-il encore incontournable aujourd'hui ? " Pour celui qui devait être le nouveau leader de l'équipe de France après la retraite de Zinedine Zidane, le remise en cause est violente. Elle laisse par ailleurs imaginer que le sélectionneur sait maintenant parfaitement ce qui s'est passé au sein du groupe France en Afrique du Sud.

En droite ligne de cette déclaration, le sélectionneur compte appliquer sa discipline à des critères de respect du collectif et de solidarité.

"CELUI QUI NE VEUT PAS ACCEPTER MES CRITÈRES, IL DÉGAGE"

Là où depuis six ans régnait une autorité devenue illisible, et finalement caduque, Laurent Blanc pose très clairement les bases de son travail avec les Bleus. Il faut "changer les critères de sélection. Retenir l'état d'esprit, le comportement, l'attachement au maillot. C'est capital". Tout en espérant que ce travail se fera dès le plus jeune âge. "Il faut créer un noyau de joueurs chez les moins de 16, 17, 18 ans qui rentrent dans le cadre suivant : être bons, avoir un bon état d'esprit, de l'envie et l'attachement à l'équipe nationale." "Allez voir dans les centres de formation. Les critères, c'est être bon, grand, costaud. Pas bon à l'école ? Pas dans l'esprit ? Pas attaché au maillot ? On s'en fout. C'est fini ça. Il sort du cadre, il dégage."

"LA RÉVOLUTION, C'EST GAGNER"

A partir du 11 août, le jeu pourra – enfin – reprendre ses droits. Si la première liste de sélectionnés "est dans [sa] poche" au moment des entretiens, Blanc est également très pragmatique. Conscient qu'il ne pourra pas se priver des vingt-trois de Knysna, le sélectionneur ne cherche pas à trancher aveuglément avec Raymond Domenech. "Je ne suis pas certain [que sa liste eût été différente]. Dans une fourchette de seize à dix-neuf joueurs, j'aurais fait les mêmes choix."

D'un point de vue tactique, dans la lignée de ce qu'il faisait à Bordeaux, le sélectionneur se voit jouer avec "deux attaquants", "contre la Norvège, on va essayer deux systèmes" ajoute-t-il. Quand on se souvient que son prédécesseur affirmait ne pas avoir de système de jeu, "c'est quoi une identité de jeu ?" aimait-il répéter, l'équipe de France peut déjà s'estimer heureuse de progresser. Au moins dans le discours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Mar 3 Aoû - 22:39

bon ses vrais que je n'aime pas trop le foot ,mais j'espere que laurent blanc vas changer l'esprit actuel de l'equipe de france Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Jacko le Mar 3 Aoû - 23:38

ebeno a écrit:bon ses vrais que je n'aime pas trop le foot ,mais j'espere que laurent blanc vas changer l'esprit actuel de l'equipe de france Twisted Evil
le povre il a du boulot

+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-



-------------------------------------------------------------------------------
avatar
Jacko
Admin

Messages : 978
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 67
Localisation : nord-est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Mer 4 Aoû - 1:58

Comme le dit albator, j'ai confiance en Laurent blanc, mais c'est en certains joueurs que je n'ai pas confiance !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Mer 4 Aoû - 11:44

C est clair il faut du sang neuf dans cette équipe ils se sont reposer sur des joueurs et des tactique trop connu faut faire evoluer cette equipe qui a un potentiel enorme et les joueurs qui vont avec .
Faut juste choisir les bon c est tout

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Mer 4 Aoû - 14:14

et oui et ses la le role de l'entraineur de choisirs les bon et qui n'aient pas un esprit pourri comme ce con de ryberi :shock:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Jacko le Mer 4 Aoû - 14:32

ebeno a écrit:et oui et ses la le role de l'entraineur de choisirs les bon et qui n'aient pas un esprit pourri comme ce con de ryberi :shock:
et c est pas moi qui vas dire le contraire vous connaissez mon opinion sur la soit disant équipe de FRANCE
dfr dfr dfr dfr dfr dfr

+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-



-------------------------------------------------------------------------------
avatar
Jacko
Admin

Messages : 978
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 67
Localisation : nord-est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Invité le Mer 4 Aoû - 18:12

he oui tout a fait d'accord
fache

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des bleus et un blanc.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum